Non au gaz de schiste, oui au biogaz

de Frédéric Alexanian - AGNR - ProXimités N°6 "spécial Ardèche en Transition" mars 2013

Deux chèvres, une bouteille de gaz. Ce pourrait être une unité de mesure de la transition. La Ferme caprine du Pradel, à Mirabel, s'y est engagée voici environ 2 ans. A titre expérimental. L'exploitation, rattachée à l'Établissement Olivier-de-Serres, dont fait aussi partie le lycée agricole d'Aubenas, est référent national pour l'élevage caprin. Le gaz dont il est question est du biométhane.

Il est produit à partir du petit-lait des 120 têtes du Pradel, dans un digesteur, cuve étanche dont le contenu, brassé, est maintenu à 37°C. L'équivalent de 54 bouteilles de gaz de 13kg (1800m3) a été ainsi obtenu en 2011 pour alimenter un chauffe-eau qui permet l'entretien de la fromagerie. Le rendement est fonction de la ressource : par tonne, 450 m3 de gaz à partir de graisses, 220 m3 à partir de paille, 60 m3 à partir de fumier, 15 m3 à partir de lisier. Un mètre-cube de biogaz équivaut à 0,6l de fioul.

Le biogaz peut aussi produire de l'électricité et de la chaleur via un moteur de cogénération, servir à la cuisson, alimenter des moteurs. Comme du gaz de ville, dont il peut partager le réseau.

Unique en Ardèche

L'unité de méthanisation du Pradel est unique en Ardèche. En 2012, il existait moins de 200 équipements biogaz en France, contre 6000 en Allemagne. Sur les mêmes bases, une vache laitière « produit » l'équivalent de 15 bouteilles de gaz butane par an. L'AGNR (Atelier gaz naturel renouvelable) animé par Frédéric Alexanian travaille à des unités de très petite capacité. Ces digesteurs de 200 à 1000 litres répondraient aux besoins, en eau chaude ou de cuisson, des petits exploitants, entreprises, artisans (brasserie, fromagerie). Ils pourraient être fabriqués sous forme coopérative (Scop) en Ardèche Méridionale. Plus largement, le potentiel ardéchois est important. Outre les ressources agricoles (élevage, certaines cultures), le biogaz peut être produit à partir des déchets ménagers (collectes en « sacs verts ») et des boues d'épuration.

A découvrir ce samedi 13 avril, dans le cadre du Forum

La ferme caprine du Pradel ouvrira ces portes pour des visites de son unité de méthanisation.Ne manquez pas l'occasion unique de découvrir cet équipement promis à un bel avenir.

Inscriptions : stand AGNR le samedi.

Frédéric Alexanian - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

AGNR : Atelier du Gaz naturel Renouvelable

 

en savoir plus :

Le méthane, vecteur-clé de la transition

Un gisement considérable (agricole, agro-alimentaire, ménager, épuration) et local, renouvelable, facile à produire, neutre par rapport à l'effet de serre, avec les mêmes usages que le gaz fossile. Le biogaz n'a (presque) que des qualités. Rien d'étonnant s'il est au cœur du scénario élaboré par l'assocation négaWatt pour parvenir d'ici 2050 à diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre (le « facteur 4 »). Outre la méthanisation évoquée ici, la méthanation, procédé de synthèse, servirait à stocker l'électricité renouvelable excédentaire.