Des stages et des échanges pour faire vivre le sol

de Gilles Domenech - ProXimités N°6 "spécial Ardèche en Transition" mars 2013

A l'échelle de la planète, la superficie des terres arables diminue dramatiquement. Leur qualité aussi. Sous l'effet de mauvaises pratiques culturales, les sols deviennent un support inerte. Or un sol vivant est le principal garant d’une fertilité et d’une productivité durables. Préserver et entretenir la vie des sols est donc un enjeu majeur. Cela peut se faire à toutes les échelles, du jardin individuel aux grandes cultures. Il suffit de respecter quelques règles de base. Elles se résument à trois grands axes : réduire le travail du sol, amender (apport de matières organiques venues de l’extérieur de la parcelle, comme du BRF, de la paille, du foin…), enfin produire un maximum de biomasse végétale sur place (résidus de culture et couverts végétaux).

Lire la suite : Des stages et des échanges pour faire vivre le sol